Apprendre à contrôler son stress pour rajeunir …

Depuis plusieurs années déjà, nous savons que le stress est le facteur numéro un en ce qui a trait à la mortalité. Ses effets sur notre physique et notre psychisme sont excessivement dommageables. Il nous fait vieillir prématurément. Vous devez impérativement apprendre à contrôler votre stress si vous aspirez à une vie plus sereine et plus équilibrée.

En effet, il est clair que le stress use, mais qu’est-il exactement ? Il faut savoir que « stress » vient de stringere, mot latin signifiant « rendre raide, serré, pressé ». Par ailleurs, il constitue une demande envoyée par le cerveau à l’organisme pour qu’il s’adapte et s’ajuste. Cette demande peut être positive ou négative. C’est pourquoi on dit qu’une certaine dose de stress est nécessaire pour nous stimuler.

Toutefois, les problèmes surviennent lorsque nous ressentons le stress à des intensités trop élevées, trop fréquemment et sur une trop longue période. On dit aussi que le stress est une réponse non spécifique du corps à toute demande, qu’elle soit agréable ou non pour lui. C’est donc une réaction physiologique, psychologique et intellectuelle aux stimuli. Par conséquent, notre environnement, notre entourage, les scénarios que l’on peut se faire, les interprétations que l’on a de la vie et nos craintes entrent en ligne de compte. On réagit souvent sur le plan psychologique à cause du stress, mais ce dernier a aussi un impact direct sur notre physiologie. Il peut nous causer certains maux et nous faire vieillir plus tôt que prévu.

Notre réaction au stress :

Notre façon de réagir au stress est différente pour chacun. Certains mangeront sans arrêt, ou au contraire, arrêteront complètement, souffriront d’insomnie ou dormiront trop. D’autres se sentiront constamment découragés, à plat, épuisés. On assistera à des crises de larmes, ils seront totalement écrasés, ou à l’inverse seront irrités et auront des réactions de colère, de culpabilité ou d’anxiété. D’autres encore tomberont dans l’excès : les achats, l’alcool, les drogues, le jeu compulsif ou toute autre accoutumance.

En résumé, les sources de stress ne manquent pas dans la vie quotidienne. Il est cependant important de comprendre que nous avons un pouvoir sur notre vie. Nous pouvons changer les choses et décider de nous simplifier la vie, il n’en tient qu’à nous.

Certains diront :  » Non, je n’ai pas le choix, ma vie est comme cela, je n’ai aucun contrôle sur mon patron ou sur mon adolescent ou sur les multiples sources de stress qui gouvernent ma vie. » Quoi qu’on en dise, on a toujours le choix. Ce n’est pas facile d’en prendre conscience et de faire les changements qui s’imposent, mais c’est possible.

Bien des gens consultent lorsqu’ils sont professionnellement épuisés et, la plupart du temps, ils disent n’avoir rien vu venir. Toutefois, en creusant un peu plus, ils s’aperçoivent que des signes précurseurs leur avaient indiqué que l’épuisement les guettait, ils remarquent alors une multitude de symptômes physiques auxquels ils ne s’étaient pas attardés.

SOYEZ A L ECOUTE DE VOTRE CORPS !

Les méthodes de gestion du stress :

Il y existe tellement de ressources en matièree de gestion de stress.

En voici quelques-unes qui peuvent faire des miracles et réduire considérablement votre stress :

  • la méditation
  • diverses techniques de respirations et de la relaxation ;
  • le sport ;
  • le yoga ;
  • la visualisation ;
  • les déclarations ;
  • les loisirs passionnants :
  • les arts : la musique, la peinture, le chant, la sculpture :
  • le contact avec la nature ;
  • la marche ;
  • écrire dans un journal quotidiennement ;
  • certaines thérapies cognitivo-corportementales ;

Bref les outils ne manquent pas. Il existe également une panoplie de livres sur le stress. A vous de vous prendre en main votre stress pour rester jeune !

A retenir pour rajeunir :

  1. Apprenez à dire non et modifiez votre horaire surchargé pour gérer adéquatement votre stress.
  2. Mettez fin à votre perfectionnisme exagéré
  3. Ecoutez vos symptômes (physiques, psychologiques, émotionnels et comportementaux) et intervenez précocement pour éviter un vieillissement prématuré.
  4. Utilisez les modérateurs de stress, tels que le sens de l’humour, la santé physique, la force psychologique, la prévisibilité, le soutien social et le taux d’efficacité.
  5. Apprenez à reconnaître vos limites
  6. Déterminez précisément vos sources de stress pour pouvoir agir sur elles.
  7. Si les gens qui vous entourent sont positifs et encourageants, ils constituent un excellent réseau social et un parfait antidote au stress.

 

Extrait du livre Rajeunir – Dre Isabelle Rousseau-Caron , Dc Stéphanie milot, B SC

 

Bien poser son fard à joues en fonction de la forme de son visage !

Bien poser le fard à joues est primordial, c’est la touche finale du maquillage du maquillage du teint qui valorise et structure votre visage en fonction de sa forme. Il faut donc l’appliquer à des endroits précis le plus soigneusement possible.

D’abord, gardez à l’esprit que le fard à joues s’applique toujours en partant des tempes ou du haut des paumettes. Ensuite on dirige le pinceau soit vers le creux de la joue, soit vers la pommette, tout dépend de la forme du visage, en frôlant la peau. Le mouvement doit être aussi doux qu’une caresse.

En fonction de la forme de votre visage, vous appliquerez le fard à joues différemment.

Si votre visage est long ou rectangulaire, l’objectif est de casser la longueur du visage. En partant de la tempe pour aller vers le nez, imaginez que vous faites un trait bien droit, sur l’os situé en haut de votre joue, juste en dessous du cerne.

Si votre visage est ovale, rond ou rectangulaire, le but est de creuser les joues. Posez un peu de fard d’une teinte légèrement plus foncée que le fond de teint dans le haut du creux de vos joues en partant des tempes et allez vers le coin de la bouche en estompant le plus possible.

Si votre visage est hexagonal ou en forme de triangle inversé, le but est de redonner du volume à vos joues. Posez un peu de fard clair dans le haut du creux de vos joues en partant des tempes et allez vers le coin de la bouche en estompant le plus possible.

extrait du livre Relooking de Delphine Lecastel